Continuer son propre chemin, vivre ses rêves dans ce monde réel

Je fais tout en anglais alors parfois c’est difficile lorsque je me retrouve sur des settings en français sur mon blog.
libellés? tags! c’est tellement plus court.
C’est comme tellement d’autres mots, maintenant c’est si long, alors que NOW a tellement plus d’impact!
Ceci étant dit, je déteste dire shootings.
Je trouve que ce mot a bizarrement et sans doute à tort une connotation arrogante non?
Genre je me la pète je fais des shooting.
Donc non c’est juste par flemme et que la langue française aime trop les longs mots et qu’il faut courir après le temps.
Urgence de vivre.
Je reçois constamment des mails de recettes que je ferai plus tard, des trucs que j’achèterai plus tard et qu’au final on ne fait jamais. Avons nous besoin de tout ça dans le fond?
Je crois surtout qu’on parvient à nous faire croire qu’on en a besoin, qu’on sera plus heureux avec telle ou telle chose, comme toutes les beauty box et autre conneries dans le genre.Ils sont forts quand même ces gens là de nous faire payer pour tester des échantillons, c est juste un autre concept commercial mais si nous sommes si nombreux à payer très bêtement pas étonnant que ça marche…enfin ça ,ça fait partie du monde dont je refuse de faire partie.
J’ai mes moments de superficialité, je dis ça un peu pour plaisanter, je parlerai un jour de la beauté/bien être que l’on qualifie trop souvent de superficialité.Mais pour ma part ça reste bons plans, soldes et autre promos😉

Même pas le temps d’ouvrir tous mes mails et quant à ceux qui sont intéressants je prends le temps d’y répondre mais je peux assez rarement faire tout ce que je veux tout de suite.
Parfois je me demande pourquoi on vit comme ça tellement virtuellement, avec de longues liste de choses à faire, demain, après,plus tard.(jamais?)
Oui, jamais est si vite arrivé.
Cette angoisse de ne jamais pouvoir tout faire, c est bête n’est ce pas?
Il faudrait pouvoir lâcher prise et accepter que les jours n’ont que 24heures et que parfois c’est bien aussi de se poser, se retrouver, faire des choses simples, s’émerveiller encore sur les petits détails qui nous entoure.

Même mon blog j’aimerais pouvoir écrire une fois par semaine au moins mais sans doute que plus souvent me ferait du bien ,juste pour mettre mes idées et pensées à plat.
Dire qui je suis, parler de mon travail, mes projets, mes rêves, être moi même ,juste honnête.
Lorsque les gens s’auto proclame Artiste, on a tendance soit à les mettre sur un piédestal soit à les détester.
Dans ce milieu là les gens ne vous font pas de cadeau.
Sans doute aussi que le mot artiste n’a pas une bonne connotation quand on se présente ainsi.

Mais c’est quoi un artiste selon toi? lui?elle?
c’est comme le succès , la définition dépend de chacun, de notre vision des choses.

Il y a énormément de chacun pour soi dans le milieu artistique, de jalousie mais j’ai envie de croire qu’il doit rester des personnes sympa qui restent humaines et honnêtes.Il reste des personnes qui ont envie de partager ensemble, pas de comparer les succès, talents ou autre.

Lorsque je n’étais pas encore certaine de vouloir me lancer je faisais des shoots gratuits et donc je cherchais des modèles et une fille auto entrepreneuse est venue m’agresser sur un forum.
Cela m’a marquée car j’ai cru d’abord que c’était un homme, je suis habituée à recevoir l’agressivité masculine et je sais pourquoi😉
Donc cette fille était en colère frustrée, parce que forcément selon elle je devais lui voler des clients potentiels.
Ce qui je l’avoue n’est peut être pas tout à fait faux, mais faut arrêter aussi de se rendre malade sur ce genre de choses.
Je pense que lorsqu’un modèle a décider qu’elle ne payerait pas pour un book elle se débrouillera en ce sens.
Elle n’aura pas toujours le résultat escompté, mais elle pourra aussi avoir de belles surprises.
C’est la vie.

En gros there’s enough sky for every star.

Et ceux qui recherchent un photographe pour une occasion : maternité,portrait, boudoir,trash the dress etc.
ils cherchent un plus,un style, et je pense que le prix que l’on est prêt à mettre dans une séance photo dépend aussi de son implication dedans, des souvenirs que l’on veut graver, l’émotion, la valeur sentimentale que l’on y met.

Ha oui c est la crise, tout le monde préfère payer un shoot à 20/30 euros, je comprends bien.
Tout dépend aussi de nos priorités, certaines personnes mettront 500 euros dans un sac à main de marque ou une paires de shoes et d autres préféront immortaliser des moments de leur vie, garder des souvenirs, les conserver pour leurs enfants plus tard.

Mais c’est la crise pour tout le monde et si un photographe auto entrepreneur comme moi souhaite essayer d’en vivre alors mes tarifs sont tout à fait honnêtes.

Je m’attache à ne pas devenir aigrie envers ces photographes qui bradent leur travail, je ne suis personne pour les juger et chacun fait ce qu’il souhaite.
Mes tarifs donnent une valeur aussi à ce que j’ai à offrir.
Et je voudrais encore moins m’énerver envers les photograhes amateurs qui font des shootings gratuits.
On passe tous par là et tout le monde ne rêve pas de devenir photographe.

J’aime écrire pour ranger le grenier de ma cervelle,prendre ce temps là pour moi, parce que depuis que je suis maman de deux petits bouts de 17 mois d’écart c’est souvent le bordel.

A l’intérieur à l’extérieur.

sourire.

En même temps si tu as été une ado joyeusement bordélique ça m étonnerait que tu deviennes une adulte super ordonnée ;)à moins d’un miracle…mais en même temps il y a plusieurs facteurs à tout ça.

Mieux vaut vivre le temps qu’on a à faire des choses qui ont du sens plutôt que de passer sa vie derrière la moindre miettes de pâte à modeler non?

Recemment je faisais cette constation que tous les gens que je croise ont des cernes.Je me lamentais, mais au final on en est tous là.Est ce que cela signifie que nous sommes tous fatigués? que nous ne cessons de courir,de vouloir toujours en faire plus? Optimiser notre temps précieux?

Est ce que nous ne pouvons pas avoir le droit à un sommeil réparateur?Devons nous craquer et nous acheter tous ces rollers anti cernes et autres crèmes qui dissimuleront autant que faire ce peut notre fatigue?

Je sais bien nous vivons pas aux pays des bisounours, mais quand même, je trouve ça cruel.

Après lorsque les gens ne sont pas raisonnables ok ils l’assument ou pas.

Mais pour ceux qui essaient de tout faire, être là partout, joindre les deux bouts, équilibrer leurs vies.

C’était la journée de la femme la semaine dernière, et les femmes doivent être tout à la fois, tout gérer…cette réalité que parfois on ne peut plus s’arrêter et prendre simplement le temps de vivre et d’être avec ceux qui compte car ce temps là on ne le revit jamais.

j’avais pris cette citation de Tori amos:

“All of us as mothers are pushed to the edge sometimes and need another hand or some higher self to reach out to remind us that, more than anything, we want to be with the ones we love, even if we can’t make it all okay. I think it’s the hardest when we can’t make things okay, when we can’t give the husband his job back, when we can’t make the hurts go away. Yet the truth is, we’re irreplaceable as mothers. Nobody can fill our shoes. I felt like that was something we all needed to pass around to each other, because sometimes we suffer in silence and keep our downs in private. I tend to keep them there. These have been some dark times in the last year, but we’re not alone. All of us have to reground ourselves and remember that success is sometimes being able to survive tumultuous times and to be a safe port in a storm. “(tori amos)”

 http://www.babble.com/celebrity/celebrity-moms/tori-amos-blueberry-girl-and-motherhood/

J’adore ce qu’elle dit ici,  c’est tellement vrai.

Le fait que les mères souffrent en silence, ce qu’elles supportent, elles sont les piliers de la famille.Je crois qu’il y avait cette chanson d’Alanis, the heart of the house. Elles sont le coeur de la maison, c est à elle de gérer l’équilibre du foyer, la paix des coeurs.

Nous sommes irremplaçables, même si nous doutons parfois d’être à la hauteur ou de bien faire les choses. 

En tant que mère au foyer et mompreneuse, j’essaie d’équilibrer mes vies. Je suis encore agacée par les remarques des gens mais je sais ce que je fais et peu importe si je ne suis pas prise au sérieux ou si j’entends des choses qui sonnent comme : moi je travaille.

J’ai envie de dire , moi aussi je travaille et pas qu’un peu, j’ai les mêmes cernes que toi sous les yeux et je ne peux pas tout faire en une journée.


Il y a aussi cette idéal de l’image que l’on doit donner,surtout dans le monde virtuel, les réseaux sociaux sont un peu flippants pour ça.C’est à qui s’affichera le plus.Sa réussite, sa famille, son niveau social , sa garde robe etc. Le monde des apparences qui génèrent envie et comparaisons stupides. Et puis l’individualisme qui fait que les gens t’ajoutent de façons intéressées.

ça c’est un peu lassant mais bon il suffit d’être lucide et de garder de la distance. Pas d’amertume! J’ai fait aussi de belles rencontres sur les réseaux sociaux et autres forums et galeries en ligne.

Des personnes très intéressantes, qui m’inspirent, m’encouragent.

 

 Je préfère garder du recul là dessus, c est aussi pour cela que j’hésitais à blogger, j’avais arrêté par manque de temps et par besoin de rester dans un cocon familiale à la naissance de ma fille, je ne voulais plus que le monde virtuel envahisse trop ma vie réelle et aussi ne plus m’exposer.

Mais ne plus s’exposer au regard d’autrui lorsque l’on est artiste cela n’a pas de sens, on a ce besoin de partage, de trouver les âmes qui entrent facilement et comprennent un peu notre univers et d’où l’on vient.

Ces personnes  qui disent ” moi aussi” ” je comprends” ces personnes avec qui on parle facilement sans avoir à mettre un masque.

 

 En tout cas j’ai décidé d’être honnête et avouer que tout n’est pas si rose, ni si facile même si les gens s’étonnent car parfois la productivité et les photos de sourires d’enfants montrent une part de la vie qui peut rendre envieux.

L’essentiel est de garder à l’esprit ce que l’on a la chance d’avoir et de continuer son propre chemin.

J’ai énormément de chance de partir en vacances en juin à Le barcarès.

Ce sera nos premières vraies vacances en famille.

Je me justifie en disant que cela fait 8 ans que je ne suis pas vraiment parti en vacances et surtout dans le sud! Enfin revoir le soleil;) Mais la vérité c’est que je pense que je les ai mérité ces vacances!Je suis très heureuse de découvrir une nouvelle région de France où je n’ai jamais mis les pieds.J’imagine déjà toutes les photos que je vais prendre mais je vais surtout essayer de me reposer, vivre l’instant, ce que l’on oublie de faire dans nos quotidiens souvent trop speed.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s